Les acteurs et actrices principales de Joe Jack et John

Edon Descollines

Edon Descollines est un artiste visuel, poète, danseur et acteur diplômé des Muses : Centre des arts de la scène, où il a étudié de 2005 à 2013. Il se démarque par la qualité de son expression scénique, par sa créativité et par son engagement corps et âme envers l’art. En tant qu’acteur-danseur professionnel, il a fait partie de Leçons (Les Productions des pieds des mains) présenté en 2004-2005 à Montréal et en Belgique. En 2006, il a eu la chance de s’envoler au Japon pour y présenter L’Ombre, un duo chorégraphique réalisé par cette même compagnie. En 2010, il dansait au sein du Très Grand Continental de Sylvain Émard Danse au FTA. Il était également de la distribution du film Gabrielle de Louise Archambault en 2013 et de celle de Tu dors Nicole, de Stéphane Lafleur, en 2014. En tant qu’artiste visuel, il collabore régulièrement avec Exeko, où il a notamment exposé dans le cadre de l’événement Tandem Créatif en 2013 et en 2014. Avec Joe Jack et John, il participe au spectacle je ne veux pas marcher seul, présenté en 2015 et 2018 sur le territoire montréalais, en plus d’être membre du conseil d’administration de la compagnie et artiste en résidence. Edon cultive par ailleurs une activité de poète et de dessinateur très personnelle et extrêmement fertile. (Photo: Adrienne Surprenant | Hanslucas.com)

Geneviève Morin-Dupont

Geneviève Morin-Dupont sourit à la caméra.Geneviève Morin-Dupont, finissante en théâtre aux Muses : Centre des arts de la scène, possède une expérience professionnelle impressionnante. Elle fait ses premières armes en 1994 dans le rôle principal du film Un billet de loterie, une coproduction franco-québécoise. Pour Les Productions des Pieds des Mains, elle est de la distribution de Leçons (2003), Le temps des marguerites (2006), puis Pharmakon, (2011). Aimée du petit écran, Geneviève fait plusieurs apparitions à la télévision, notamment dans Annie et ses hommes, Gang de rue, Tout sur moi et Le Négociateur. En plus d’être de l’équipe de Just fake it, création de la compagnie qui a tourné en Belgique et en Allemagne, elle a participé à deux créations antérieures de Joe Jack et John : Quand j’étais un animal (Manuel de taxidermie) et Ce soir l’Amérique prend son bain. Sur son rôle dans Just fake it : « une femme à l’énergie contagieuse “pogne les nerfs”, prononce un discours électoral surréaliste et se déhanche sur la musique de Michael Jackson. […] Geneviève a plus d’une corde à son arc. L’une d’elles : un talent pour l’interprétation » (Melina Schoenborn, Gazette des femmes). En mars 2011, Geneviève reçoit le prix Janine-Sutto « pour  son parcours artistique exemplaire ». Par ailleurs, elle a participé à un numéro clownesque, créé par Marie-Anik Deschamps, qui a été présenté au Festival Fringe de Montréal en juin 2012. Geneviève est également de la distribution de Gabrielle, film réalisé par Louise Archambault. (Photo: Glauco Bermudez)

Michael Nimbley

Michael Nimbley étudie le théâtre aux Muses depuis 2004. Acteur bilingue au charisme inclassable et à la voix singulière, cet acteur dans la soixantaine collabore régulièrement avec Joe Jack et John depuis 2009, dans les pièces Mimi, Just fake it, AVALe et Abîmés – quatre courtes pièces de Samuel Beckett. En 2010, Michael est de la distribution du Cabaret des Muses à L’Astral où il campe, aux côtés du comédien Frédéric Lavallée, un troublant personnage dans un extrait de Zoo Story (Edward Albee), mis en scène par Richard Gaulin. Il participe au nouveau happening interdisciplinaire des Muses, Fête, petites écorchures et effets presque spéciaux, sous la direction d’Amélie Dumoulin. Au cinéma, il joue dans le film Cendres, d’Éric Savoie, et est également de la distribution du film Gabrielle de Louise Archambault. Depuis 2018, il est artiste en résidence au sein de la compagnie Joe Jack et John, où il développe un projet de pièce intitulé Les waitress sont tristes. (Photo: Adrienne Surprenant)

 

Marc Barakat

Marc Barakat est un finissant de l’école Les Muses : Centre des arts de la scène, où il s’est démarqué grâce à la qualité de son expression verbale et la force de sa présence scénique. Au théâtre, il a fait partie de plusieurs spectacles présentés par Les Muses et par Les Productions Des Pieds des Mains, en plus de sa participation à trois créations de Joe Jack et John : Ce soir l’Amérique prend son bain, Go shopping (et fais le mort), puis Dis merci. Le critique du Devoir Hervé Guay remarque le jeu de Marc lors de sa performance au Bain Mathieu en 2005 dans Ce soir l’Amérique prend son bain: « Le fougueux Marc Barakat y interprète avec bagout tant l’animateur que l’invité ». Marc a également fait partie de plusieurs productions cinématographiques, notamment Tu dors Nicole, Y’est où le paradis? et Gabrielle, ainsi que de la série télé Faits Divers. En 2012, il s’est vu octroyer le prix Janine Sutto pour sa carrière artistique. (Photo: Glauco Bermudez)

Anne Tremblay

Anne Tremblay poursuit depuis 2014 une formation artistique professionnelle à l’école Les Muses : Centre des arts de la scène. Elle y a entre autre suivi des formations intensives avec Hugo Bélanger, Roger Sinha, Johanne Blouin et Annie Gagnon. Elle a été dirigée par Angela Konrad dans le spectacle Fête, petites écorchures et effets presque spéciaux, présenté en 2017 à la Place des arts. Elle joint en 2018 la plus récente production de la compagnie Joe Jack et John, VIOLETTE.

 

 

Stephanie Boghen

Née en 1977, Stephanie Boghen a plusieurs facettes, la trisomie 21 n’étant pas la plus importante d’entre elles : elle est étudiante en théâtre à l’université Concordia de Montréal, championne de bowling et conférencière. Avant de fréquenter Concordia, elle a suivi des cours au Collège Dawson et à l’Université Loyola. Sa présentation au quartier général de l’ONU de New York, en mars 2015, dans le cadre du 4e Congrès du World Down Syndrome Day, avait pour titre « Making Inclusion Work: Encouraging Adults with Down Syndrome Pursuing Higher Education ». Elle a également participé, en janvier 2014, à une session de travail sur l’emploi pour les personnes ayant une déficience intellectuelle en présentant un atelier intitulé « Inclusive Post Secondary Education ». À la suite de cette rencontre, un document intitulé « Ready Willing and Able (RWA) Employment Workshop » a été produit. Elle aime la musique, utiliser sa tablette électronique, se sentir inspirée en cuisine, jouer aux quilles, voyager, tout ce qui concerne l’art en général et, bien sûr, sortir prendre un petit café.

Stéphanie Colle

Étudiante aux Muses : Centre des arts de la scène depuis 2015 où elle apprend le théâtre et la danse, Stéphanie a déjà plusieurs expériences professionnelles à son arc. Depuis janvier 2019, elle intègre la compagnie de gigue contemporaine Maï(g)wenn et les Orteils dans le cadre du projet Écoute pour voir, un concept chorégraphique développé par Emmanuel Jouthe/Danse Carpe Diem. En 2019, elle fait aussi ses premiers pas sur les plateaux de télé. On a pu la voir dans Unité 9 et Léo. Elle collabore pour la première fois avec Joe Jack et John en 2019 en vue de la présentation de notre prochaine création, VIOLETTE. (Photo: Charles Lafrance)

Anthony Dolbec

Depuis son entrée aux Muses en 2003, Anthony Dolbec ne cesse d’impressionner par la variété de son talent. Pendant plusieurs années, il a été un membre important de la Gang à Rambrou, une troupe de théâtre amateur. On lui découvre rapidement un talent de chanteur. Il a une inclination pour le metal et le rock gothique et souhaite se produire comme chanteur soliste avec un groupe de musiciens. Il a d’ailleurs présenté son inoubliable interprétation de la chanson « Ordinaire » de Robert Charlebois lors d’évènements publics comme celui de la Semaine québécoise des adultes en formation en avril 2008 à la Grande Bibliothèque à Montréal. En mars 2009, il a participé à la 3e édition de la Biennale de gigue contemporaine en tant qu’interprète aux côtés de la chorégraphe et danseuse Maïgwenn Desbois, et poursuit différents projets avec elle depuis. En 2013, nous avons pu le voir dans le film Gabrielle de Louise Archambault. Il a collaboré avec Joe Jack et John sur le spectacle AVALe en 2014, puis a fait partie de la distribution de la mise en lecture de Par la grâce des autorités à Dramaturgies en dialogue en 2018. (Photo: Adrienne Surprenant)